Les canaux utilisés par les recruteurs: la publication de l'offre vient en tête

(Source APEC: Juin 2018) En 2017, cinq canaux différents ont été activés en moyenne par les recruteurs afin d’obtenir des candidatures lors de leur dernier recrutement de cadre, comme l’année précédente. 88 % des recruteurs ont publié une offre d’emploi lors de leur dernier recrutement de cadre, un niveau inédit de l’utilisation de ce moyen de sourcing. Avec un usage à hauteur de 61 %, les candidatures spontanées demeurent le deuxième canal de sourcing le plus mobilisé par les employeurs, suivi de l’utilisation du réseau de contacts personnels ou professionnels du recruteur (58 %). Enfin, la moitié des recruteurs déclarent avoir utilisé les sites de réseaux sociaux pour obtenir des candidatures lors de leur dernier recrutement de cadre. La progression des sites de réseaux sociaux est sans précédent puisqu’ils se situaient à 36 % en 2016. Leur usage a été multiplié par 4 depuis 2008. C’est la diffusion des offres d’emploi qui est le moteur de leur progression. En effet, si l’approche directe de candidats reste la première motivation (70 %), elle est talonnée par la diffusion d’offres, que ce soit auprès de ses contacts ou directement sur le réseau social professionnel, qui enregistre une forte hausse. Les opportunités d’emploi pour les cadres n’ont jamais été aussi visibles puisque le niveau de transparence atteint 88 % (même si dans 5 % des cas, l’offre n’a été diffusée que sur le site propre à l’entreprise). 47 % des embauches ont fait l’objet d’une publication d’une offre sur un ou plusieurs sites d’emploi cadre (Apec, Cadremploi, CadresOnline, etc.) et 34 % d’une diffusion sur au moins un site d’emploi généraliste non-cadre (Pôle emploi, Monster, Indeed, etc.). Les sites de niche, qui permettent aux recruteurs d’atteindre des profils bien ciblés, sont sollicités dans 9 % des recrutements. Les entreprises de l’hôtellerierestauration-loisirs et celles de la santé-action sociale ont plus fréquemment recours à ce type de sites que la moyenne. En 2017, le marché caché, qui correspond aux cas où le recruteur fait exclusivement appel aux moyens de sourcing les plus confidentiels, concerne 4 % du marché de l’emploi global. Dans un marché de l’emploi cadre porteur où des tensions se renforcent, les postes ont plus souvent été pourvus cette année par des moyens d’approche directe comme la cooptation, les réseaux sociaux ou la chasse et moins via l’offre et le réseau de relations du recruteur. Toutefois, les offres restent le premier canal de recrutement des cadres, 47 % des postes ayant été pourvus par ce biais en 2017 (contre 50 % en 2016). En recul également, le réseau de relations du recruteur demeure le deuxième canal apportant la candidature du cadre recruté in fine, avec 15 % de postes pourvus grâce à ce moyen. La cooptation des salariés, en hausse de 2 points à 9 %, se hisse au troisième rang des canaux permettant le plus d’embauches de cadres. Les sites de réseaux sociaux, en hausse également, ont permis 8 % des embauches de cadres en 2017. Sous l’effet d’un usage plus important et d’une baisse de sa part parmi les recrutements, l’offre d’emploi voit son efficacité diminuer en 2017. Elle reste toutefois, et largement, le moyen le plus efficace pour recruter un cadre : quand elle est activée, l’offre d’emploi permet de trouver le candidat finalement recruté dans 54 % des cas. Avec un rendement égal à 26 %, le réseau de relations du recruteur est le deuxième moyen de sourcing le plus efficace. Avec une efficacité de 16 % en 2017, le rendement des sites de réseaux sociaux (LinkedIn, Viadeo, Twitter…) a diminué de 2 points par rapport à l’année précédente. La forte croissance de l’usage des réseaux sociaux s’est accompagnée d’une progression de la part des postes pourvus par ce moyen, mais dans une moindre mesure. En 2017, lors du dernier recrutement de cadre, au moins un intermédiaire de recrutement a été sollicité dans près de 3 cas sur 10, contre 26 % en 2016. Cette augmentation concerne avant tout les cabinets de recrutements (27 % contre 24 % en 2016) mais aussi les cabinets de chasse (de 6 % à 8 %)

Lire l'étude complète


103 vues

Posts récents

Voir tout

Plan du site :

Accueil 

Notre Association / Notre équipe / Notre méthode/

Vos témoignages / Vos questions /

Espace membres 

Nous rejoindre

Le Blog

Notre politique de confidentialité

Suivez nous : 

  • LinkedIn Social Icon
  • Facebook Social Icon