top of page

Comment identifier et parler de ses compétences quand on recherche un emploi

Dernière mise à jour : 2 oct. 2023


Identifier ses compétences pour retrouver un emploi
Parler de ses compétences quand on recherche un emploi


Savoir, savoir-faire, savoir-être, "hard" ou "soft" et maintenant... "mad" skills, quelles sont les compétences les plus importantes aux yeux des recruteurs ? Mais tout d’abord qu’est-ce qui se cache derrière tous ces mots ? Comment les identifier ? Et comment parler de ses compétences ?


Distinguer les savoirs des compétences

Nos savoirs nous viennent de notre éducation, de notre formation, de nos lectures ou de nos rencontres, mais aussi de la pratique. Leur champ peut être très vaste : cela va de la maitrise d’une langue à celle d’une méthode de gestion acquise lors d’une formation. Cela peut être la connaissance d’un pays, d’un marché voire d’une culture ou d’un réseau. Elles ne doivent donc pas être négligées et peuvent faire la différence aux yeux d’un employeur !

Les compétences ce sont des savoirs, savoir-faire ou savoir être MIS EN ACTION

D’après l’Afnor "une compétence est la capacité à mettre en œuvre des connaissances, des savoir-faire et des comportements en situation d'exécution ". Ce qui veut dire qu’une compétence doit pouvoir s’observer et s’évaluer. Pour la décrire on utilisera donc des verbes d’action.

Les compétences sont de deux ordres : techniques et propres à un métier (ce sont les hard skills), ou managériales et donc transposables à d’autres métiers (ce sont les soft skills). Auxquelles certains ajoutent les "mad skills" issues de la pratique de nos hobbies.


✏️ Les hard skills : ce sont les savoir-faire techniques propres à un métier ou à une expertise.

Selon une étude de 2020 de l’Apec, « délivrer une expertise particulière fait encore partie des missions prioritaires de près de 9 cadres sur 10 ». Ces compétences professionnelles restent donc très appréciées des recruteurs qui accordent beaucoup d’importance à l’expérience et à la pratique que l’on a de son métier. Elles aident les employeurs à vérifier rapidement la compatibilité d'un candidat avec le poste à pourvoir. Ainsi un cadre qui cherche un emploi a donc tout intérêt à les valoriser dans son CV.


Pour retrouver les compétences techniques attendues dans votre métier, consultez l'annuaire métiers de l'APEC qui liste les compétences techniques attendues pour chaque poste. C'est une source d'information très précieuse !


✏️ Les "soft skills" sont des savoir-être transposables à d’autres fonctions ou métiers

Maîtriser son métier, c’est bien, mais c’est encore mieux si l’on parvient à travailler en équipe, à gérer son temps ou à résoudre un problème. Ces compétences comportementales dites douces ne sont rien d'autres que nos qualités mises en action et conjuguées à notre expérience et notre savoir-faire. Elles sont de plus en plus appréciées des recruteurs. Contrairement aux hard skills qui sont spécifiques à une fonction ou à une profession, elles sont applicables à un large éventail de postes et d’industries. Mais comme les savoir-faire, elles se traduisent en actions et en comportement observables. Elles s’expriment donc sous forme de verbes d’actions et sont illustrables au cours d'un entretien par des réalisations marquantes.


Exemples de soft skills qui sont clés pour un cadre ou un manager :

- Définir et porter une stratégie pour son organisation et donc : comprendre et analyser un marché, prendre de la hauteur, définir une vision, prendre des décisions, y compris face à l’incertitude, résoudre des problèmes complexes, apporter des solutions ou des idées nouvelles, exercer sa curiosité et apprendre …

- Gérer et améliorer la performance, c’est-à-dire être organisé et organiser le travail des autres, prioriser, fixer des objectifs, planifier et suivre les progrès, gérer des projets, s’adapter et conduire le changement, informer et communiquer avec efficacité, …

- Mobiliser, animer et inspirer : ce qui suppose d’écouter avec empathie, fédérer et favoriser la coopération, construire et animer une équipe, inspirer confiance, négocier, gérer des conflits, être flexible, agir avec éthique, gérer son stress, favoriser la diversité, …


✏️ On parle aussi de « mad skills » ou compétences atypiques

Le terme apparaît chez certains recruteurs. Ces «compétences folles, selon la revue Cadremploi, sont des aptitudes que l’on peut déduire de la pratique d’un loisir, d’un sport ou d’un hobby. Elles peuvent avoir une vraie valeur ajoutée dans le cadre du travail ». La pratique d’un sport d’équipe, le bénévolat pour une œuvre caritative ou encore les voyages lointains peuvent traduire des qualités de coopération, d’empathie, de curiosité et sens du risque. Autant de qualités qui là encore se traduisent en compétences observables et peuvent faire la différence aux yeux d'un futur employeur !


Comment identifier et parler de ses compétences quand on recherche un emploi ?

Il y a plusieurs moyens d’identifier ses compétences : en demandant du feedback auprès de ses anciens managers, collègues ou personnes de son entourage, en revisitant les évaluations reçues tout au long de sa vie professionnelle et enfin en analysant son parcours et ses "réalisations" avec l'aide d'un coach ou d'un consultant, spécialiste des bilans professionnels. Ce travail, qui demande beaucoup de méthodes, peut sembler fastidieux. D'ou l'importance de s'appuyer sur des professionnels ou une association comme Emploi Nouvelle Donne qui vous donne l’appui et les outils nécessaires pour effectuer ce travail.


Lire aussi :

Parler de ses réalisations : pourquoi est-ce si important pour identifier et parler de ses compétences en action !

L'annuaire métier de l'APEC


留言


bottom of page