top of page

Parler rémunération en entretien de recrutement



Quand on est en recherche d’emploi, comment aborder la question de la rémunération. Quand en parler ? Combien demander ? Comment négocier ? Voici quelques conseils issus de la pratique des candidats d’Emploi Nouvelle Donne.

 

1.     Préparez-vous en amont !  Etudiez, avant tout entretien, le marché de l’emploi, la situation de l’entreprise, les grilles de salaire publiées par la presse professionnelle, par Glassdoor ou par l’APEC par exemple. Cherchez les offres similaires sur LinkedIn et consultez votre réseau. Rassemblez tous les éléments (voir question 4) de votre propre rémunération et faites le point sur ce qui est incontournable pour vous.

 

2.    Soyez détendu, vos compétences ont de la valeur pour l’entreprise ! Ne partez pas à un entretien de recrutement sans avoir listé vos atouts et les réalisations marquantes qui sont en cohérence avec le poste visé. Soyez prêt à en parler de façon factuelle et avec conviction : cela fait partie de la négociation. Parlez aussi de ce que vous pouvez apporter à l’entreprise, en plus des critères attendus : un réseau de partenaires, la connaissance d’un secteur, la maîtrise d’une langue, une compétence technique unique…

 

 

3.    Ne soyez pas le premier à parler salaire. La question vient d’ailleurs souvent lors du 2eme entretien. Et si le cadre précis ne vous a pas été donné en amont, laissez, autant que possible, l’employeur venir vers vous en lui demandant par exemple ce qu’il s’est fixé. Vous pourrez ainsi mesurer l’importance qu’il accorde au poste et le montant donné servira de base à une discussion. Si vous parlez en premier vous saurez si vous êtes au-dessus du plafond mais pas si vous êtes en dessous. Vous pouvez ensuite demander : « Quelle est votre fourchette de salaire pour ce poste » ? « Ou quelle rémunération avez-vous envisagé pour ce poste ? ».

 

4.    On vous demande rapidement vos prétentions salariales ? Répondez qu’elles sont ouvertes et dépendent du poste. Ou dites que vous souhaitez en savoir davantage sur les responsabilités et les défis qu’il faudra relever. Si vous vous sentez obligé de donner un chiffre, indiquez le montant de votre salaire antérieur et proposez une fourchette de salaire en précisant que vous vous basez sur les recherches que vous avez effectuées (citez vos sources).

 

5.    La rémunération est un tout et comporte tout un ensemble d’éléments : le salaire bien sûr mais aussi la part variable, les primes, le bonus, la participation, les stock-options voire la mutuelle. Il vous faudra aussi prendre en considération les avantages en nature telles que la voiture de fonction mais aussi les conditions de travail avec les déplacements ou le télétravail... Tout ceci à une valeur. Tenez en compte dans votre négociation.

 

6.    Et si vous n’êtes pas totalement satisfait de l’offre initiale… ne cédez pas sans avoir argumenté. Faites de vos atouts et de vos réalisations un atout marketing. Prenez du recul sur ce qui est incontournable à vos yeux. Interrogez l’employeur sur la possibilité de revoir votre salaire au bout d’un an et sur les possibilités d’évolutions dans la société... Enfin, prenez votre temps, montrez d’abord que vous avez compris la proposition de votre interlocuteur et demandez un délai de réflexion. Cela pourra vous permettre d'augmenter l'offre initiale.

 

 

✅ Pour approfondir sur ce sujet et bien d’autres, contactez l’association Emploi Nouvelle Donne www.emploi-nouvelledonne.com 

44 vues

コメント


bottom of page