top of page

Le management de transition : pour quoi, pour qui et comment ...


Le management de transition et la recherche d'emploi
Le management de transition et l'emploi

Apparu dans les années 90 en France, le management de transition séduit de plus en plus entreprises et managers (10 à 15% de croissance par an en France). Mais de quoi parle-t-on ? qui sont ces managers et pourquoi choisissent-ils/elles cette nouvelle forme d’emploi ? Voici ce que vous devez savoir avant de vous lancer ... ou pas !



1 - De quoi parle-t-on ? Le management de transition est « le recours par une entreprise à des compétences externes dans le but d’accomplir une mission spécifique -avec un objectif précis - sur une durée limitée, avec un début et une fin (1) ».


2 - Quelles entreprises utilisent ce type de contrat ? Essentiellement des ETI et des grands groupes mais la part des PME tend à s'accroitre. Le secteur industriel représente 50% des missions, suivi des sociétés de services et de distribution.


3 - Pour quels types de mission ? Ce sont essentiellement des "missions relais" -pour répondre à des départs de dirigeants- mais aussi, et plus en plus, des missions de transformation et de conduite du changement. Les missions pour gérer une crise en urgence se font désormais plus rares. Leur durée est souvent de 6 à 12 mois. Sont essentiellement concernés les missions de DAF, DG, directeurs industriels et RH. Viennent ensuite les achats et systèmes d'information. On en trouve moins dans le commercial et le marketing.


4 - Qui sont les managers de transition ? Ce sont des cadres expérimentés, seniors pour la plupart (80% ont plus de 50 ans) et masculins (80%), mais le métier a tendance à se féminiser, surtout chez les plus jeunes. 50% sont en Ile de France.


5 - Qu’apprécient-ils dans cette formule ? La diversité des clients et des missions tout d’abord mais aussi le challenge que représente chacune d’elles, la liberté d'action et l'indépendance. Sans oublier le salaire, sachant que le « Taux Journalier Moyen » était, en 2023, de 1280 euros (HT).

MAIS, le revers de la médaille, c’est l'incertitude et la précarité inhérente à l'activité, et le fait de se retrouver seul(e) pendant les missions.


6 - Quelles compétences et qualités faut-il ? Un savoir-faire éprouvé dans son domaine, une grande agilité pour s’adapter à des secteurs et des cultures très différentes ; comprendre rapidement les enjeux de l'entreprise ; aimer les défis et savoir mobiliser les équipes ; s’intégrer et montrer des résultats rapidement.


7 - Que faire avant de se lancer ? Définissez-en amont votre positionnement et votre valeur ajoutée.

  • Faites un bilan de votre carrière en prenant pleinement conscience de vos réalisations, compétences, principaux atouts et motivations. Définissez ensuite votre offre de service (value proposition).

  • Prenez conseil auprès de votre réseau. Comment réagissent-ils à votre offre de services ? Quelle vision ont-ils de vous ? Pensent-ils que le management de transition est une bonne idée ?

  • Adaptez votre CV et profil LinkedIn en explicitant votre valeur ajoutée. Soignez les mots clés en parlant de vos compétences.

  • Préparez un pitch qui vous raconte (votre fil rouge), qui parle de vos réalisations (en mode STAR) et mette en avant votre contribution aux entreprises que vous visez. Vous adapterez longueur et contenu au contexte de l’entretien.


8 - Que faire pour trouver des missions ? Trois solutions :

  • Passer par un cabinet de management de transition (50% du marché) ou de recrutement. Ils encadreront votre mission (via un contrat tripartite), vous prépareront avant la première. Ces cabinets se rémunèrent via une commission versée par l'entreprise (env.15 à 20% du montant brut de la rémunération).

  • Prospecter vous-même et obtenir des missions en direct (30% du marché). Sollicitez alors votre réseau et inscrivez-vous dans les réseaux professionnels.

  • Utiliser les plateformes 100% digitales qui connectent directement clients et managers. Mais là aussi, sans cabinet, il vous faudra prospecter !


9 - Avec quel statut ? Plusieurs solutions possibles : le portage salarial -sachant que les sociétés de portage prélèveront un pourcentage-, ou la création de votre propre structure (Sasu ou EURL). Plus rarement des entreprises peuvent vous proposer des CDD


(1) Définition donnée par France Transition qui fédère les acteurs du management de transition, publie un baromètre annuel et organise régulièrement des réunions d'information.


4 vues

Comments


bottom of page