top of page

Le pitch pour convaincre en entretien

Dernière mise à jour : 23 mars



Un pitch, c'est l'art de présenter un projet ou une candidature en quelques minutes ... et de convaincre. Le temps est compté pour capter l'attention de l'autre : faire un bon pitch c'est donc raconter son histoire, en quelques mots précis et percutants, tout en se montrant à l'aise malgré le stress et l'enjeu du rendez-vous. Voici quelques conseils pour se préparer, issus de la pratique des cadres accompagnés dans leur recherche d'emploi par Emploi Nouvelle Donne.


Pour convaincre en entretien, votre pitch doit répondre aux questions de votre interlocuteur


1- Qui êtes-vous ? Ce sont les premiers mots de votre pitch qui consistent à décliner, en termes très simples, votre identité, votre métier, la ou les principales fonctions que vous avez exercées et dans quels types d'entreprise. Vous pouvez y ajouter un ou deux éléments qui vous démarqueront des autres. Ce peut être une spécialité (nombre de langues) ou un atout telle que votre connaissance forte des acteurs du secteur, votre mobilité géographique ou encore votre capacité d'adaptation et votre motivation. Cette introduction est, pour le chercheur d'emploi, ce qui figure en haut de son CV, permettant au recruteur de le cerner en tant que professionnel et de lui donner envie d'en savoir plus.


2 - Quel est votre parcours ?

Après ces premiers mots d'introduction, vient le moment de présenter votre parcours. Le recruteur ayant parcouru votre CV et, parce que le temps lui est compté, nul besoin d'en refaire toute la chronologie ! Présentez plutôt le fil rouge de votre carrière et ce qui a sous tendu les principales étapes. L'important est de montrer la cohérence et la raison de vos choix.


3 - Quelles sont vos compétences et vos atouts ?

Une fois ce parcours présenté, vous devez parler de vos compétences en sélectionnant les trois ou quatre -savoirs ou savoir-faire- qui vous rendent spécial(e) ou unique et qui sont en adéquation avec le poste visé. Vous n'hésiterez pas évoquer certaines de vos réalisations marquantes en précisant les résultats obtenus et le plaisir que vous y avez pris. Plus que des mots, vos réalisations donnent à voir vos compétences techniques et managériales mais aussi vos qualités personnelles.


4 - Quelle est votre ambition et votre projet ?

C'est le moment d'expliquer votre projet professionnel et vos motivations pour le poste. Est-ce une opportunité pour élargir vos compétences ? élargir vos responsabilités ? évoluer vers un nouveau secteur ? intégrer un certain type d'entreprise ? ...


5 - Quels sont vos centres d'intérêt et vos valeurs ?

Parce que vos passions ou vos activités extra professionnelles sont importantes à vos yeux et parce qu'elles parlent de vous, elles ne doivent pas être écartées de votre pitch, car elles ajoutent un côté personnel à votre pitch et illustrent des compétences et qualités auxquels les recruteurs sont souvent très attentifs.


Pour convaincre, un pitch doit être adapté à chaque situation


La durée et le contenu d'un pitch ne peuvent être les mêmes lorsqu'il s'agit de se présenter à un recruteur, à des inconnus au cours d'une soirée ou encore lors d'un entretien réseau. Tandis que quinze à trente secondes suffisent pour un "elevator pitch" prononcé lors d'un tour de table, jusqu'à 3 voire 5 minutes seront nécessaires pour un entretien de recrutement ou une présentation à un chasseur de tête.


🔴 Au cours d'un "élevator pitch " (ou argumentaire d'ascenseur) vous devez accrocher l'attention de l'autre en quelques secondes. Dans ce cas, il s'agit de répondre en deux mots à la première question évoquée plus haut "qui êtes-vous" . En soignant particulièrement l'accroche et la conclusion (en précisant par exemple votre objectif ou votre demande).


🟢 Dans un entretien réseau, vous consacrerez les deux premières minutes de l'entretien à parler de vous (c'est le "qui êtes-vous"), de votre "parcours" (et donc du fil rouge) et enfin de votre "projet", avant d'aborder l'objectif de ce rendez-vous : la validation de ce projet, la recherche d'informations complémentaires, de conseils et de contacts pour avancer.


🟡 En revanche devant un chasseur de têtes ou un recruteur, vous pouvez être un peu plus long (3 à 5 minutes) et ajouter aux points précédents la présentation résumée de vos "compétences" et donc de vos atouts, sans oublier d'évoquer vos "centres d'intérêt" ou hobbies qui peuvent donner du sens ou de la couleur à votre bio professionnelle. Mais même pour ce type d'entretien, il faut rester sobre et court. La personne ayant déjà reçu votre CV ou parcouru votre profil Linkedin, il peut être intéressant, après une courte introduction de demander à la personne "voulez-vous que je me présente brièvement ou préférez-vous que j’entre dans les détails de mon parcours ?".


Un pitch se prépare sur le fond comme sur la forme


✔️ Préparez le plan et la trame de votre pitch en répondant d'abord à chacune des questions évoquées ci dessus. Votre bilan de compétences et la formulation de votre projet professionnel sont des pré-requis et vous aideront à sélectionner les informations qu'il vous faudra mettre en avant.

✔️ Ecrivez-vos messages puis réduisez les en quelques mots, simples, clairs et précis. Evitez tout jargon.

✔️ Soyez honnête et évitez de vous sur-valoriser. Evitez les mots valises : je suis "motivé(e)", "autonome" ...

✔️ Apprenez votre pitch (et ses différentes versions, courtes et longues) et entrainez-vous devant un miroir et avec un chronomètre. L'idéal est de répéter devant un ami ou avec un groupe de pairs capables de vous donner un feedback honnête et bienveillant, tant sur le contenu que sur la forme et donc sur votre communication non verbale. C'est toute la force de l'accompagnement d'associations comme Emploi Nouvelle Donne.

✔️ Attention, l'apprendre ne veut pas dire qu'il faille réciter. Votre pitch doit être incarné physiquement. Vous devez paraître spontané(e), à l’aise et naturel(le) tout en vous montrant convaincu(e) et fier(e) de vos atouts.

✔️ Soignez la conclusion. Claire et engageante, elle doit éveiller la curiosité et inciter votre interlocuteur à passer à l’action. Vous pouvez, par exemple encourager le recruteur à vous poser des questions sur l'un des points de votre présentation.


Pour en savoir plus ou aller plus loin :

- La communication non verbale ou le langage du corps en entretien

- Faites vous accompagner par nos bénévoles et participez à un groupe de travail d'Emploi Nouvelle Donne.

- Visitez notre page Linkedin





Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page