top of page

Les questions difficiles en entretien de recrutement


Se préparer aux questions difficiles en entretien de recrutement
Conseils pour répondre aux questions pièges en entretien de recrutement

Réussir un entretien d'embauche nécessite une préparation minutieuse, surtout lorsqu'il s'agit de répondre aux questions difficiles. Voici quelques conseils pour aborder sereinement ces moments clés et convaincre les recruteurs de votre valeur.


1 - Pourriez-vous nous parler de vos faiblesses ?

  • Une question dont vous aurez anticipé la réponse à travers votre bilan de carrière.

  • Analysez minutieusement l’offre d’emploi pour ne pas citer un défaut qui serait rédhibitoire pour l’embauche.

  • Sans vous dévaloriser lors de votre entretien de recrutement, présentez une ou deux de vos faiblesses. Montrez que vous en êtes conscient et parlez du travail que vous avez fait pour les surmonter voire transformer un défaut en qualité. Et souvenez-vous qu’une faiblesse peut aussi être une force. Ex : être attentifs aux détails montre aussi que l’on est rigoureux.

 

2 - Que dirait votre ancien patron de vous ?

  • Citez quelques feedbacks reçus de votre hiérarchie. Illustrez les d'exemples ou de réalisations concrètes.

  • Proposez au recruteur de prendre contact avec vos anciens N+1 ou N+2. Assurez-vous au préalable que ces derniers sont ouverts à la démarche.

 

3 - Que diriez-vous de votre dernier supérieur hiérarchique ?

  • Restez positif et factuel, citez les compétences que vous lui reconnaissez.

  • Ne faites jamais de critiques personnelles.

  • Préparez des exemples illustrant les bénéfices de votre collaboration avec votre hiérarchie.


4- Quelles sont vos prétentions salariales ?

  • Ne sous-estimez pas la valeur de votre travail. Préparez, en amont de votre entretien de recrutement, votre réponse en étudiant le marché, la situation financière de l’entreprise et fixez votre prix.

  • Raisonnez en package : fixes + primes + d’autres avantages (voiture, ..).

  • Demandez la fourchette que l’entreprise applique pour le poste en question. Exemple de réponse : « Mon dernier salaire était de x€. Le poste que vous proposez m’intéresse vraiment et je pense à une fourchette comprise entre y€ et z€. »

  • Mentionnez vos atouts majeurs pour le poste : ce qui vous différencie et qui peut justifier un supplément de salaire.

  • Listez vos critères incontournables et ceux sur lesquelles vous pouvez faire des concessions.

 

5 - N’êtes- vous pas surdimensionné(e) – trop senior – trop diplômé(e) par rapport au poste ?

  • Question difficile que l'on rencontre souvent lors d'un entretien : parlez, réalisations à l’appui, de votre expérience et de votre expertise, de votre capacité à prendre du recul, à analyser et résoudre les problèmes complexes, à prendre des décisions dans des situations difficiles. Donnez une ou deux réalisations concrètes.

  • Ajoutez que vous appréciez la diversité et parlez de votre envie de transmettre. Illustrez votre capacité à travailler dans un environnement plus junior.


6 – Avez-vous connu des échecs et comment les avez-vous surmontés ?

  • En répondant à cette question, vous montrerez votre capacité à vous remettre en question et votre réponse dira au recruteur comment vous approchez les difficultés.

  • Décrivez une situation d'échec en expliquant le contexte et ce qui dépendait de vous. Expliquez comment l'échec a été surmonté, les résultats obtenus et les leçons que vous en avez tirées.

  • Donnez un élément positif de votre savoir-faire qui aurait contrebalancé l’échec.

  • Restez factuel et précis et orientez votre réponse en fonction du poste visé et des compétences recherchées.


7 - Comment expliquez-vous ce "trou" dans votre CV ?

  • Ne vous excusez pas pour cette période d'inactivité professionnelle. Elles tendent à devenir de plus en plus fréquentes avec l’allongement de l’espérance de vie et ne doivent pas être vécues comme un frein.

  • Expliquez-en les raisons, sans entrer dans les détails, et évoquez la façon dont vous avez mis à profit cette période : formations, bénévolat, contact réseau et/ou suivi de l'actualité du secteur …


8 - Citez un challenge /défi / obstacle que vous avez surmonté ?

  • Donnez un exemple, restez factuel en utilisant la méthode STAR (Situation, Tâche (c.a.d. objectif à atteindre), Actions, Résultats).

  • Mettez en lumière les résultats et expliquez l’apprentissage qui en a découlé.

 

9 - Pourquoi avoir changé si souvent de postes ou de missions ?

  • Soyez transparent et honnête sur votre passé. Présentez ces changements comme autant d’expériences positives qui vous ont permis de connaître de nouveaux marchés, contextes ou secteurs. Cette variété illustre votre capacité d’adaptation et votre dynamisme.

  • Soulignez surtout la cohérence de votre parcours et de vos choix : volonté d’apprendre, d’entreprendre, d’expérimenter…

  • Rappelez et expliquez enfin votre motivation pour le poste et pour l’entreprise.

 

10 - Vous avez plus 45 ans et avez travaillé dans la même entreprise

  • Soulignez la variété des fonctions et des secteurs que vous y avez occupés.

  • Présentez quelques réalisations qui illustrent cette diversité mais aussi votre progression en termes de responsabilités, challenges et/ou apprentissages.

 

11 - Pourquoi avez-vous quitté votre précédent emploi ?

  • Montrez avant tout qu'il s'agissait d'une solution réfléchie. S’il s’agit d’un licenciement, ne le niez pas et expliquez que (soit du fait des difficultés de l’entreprise ou d’un désaccord sur les orientations prises…) vos possibilités d'évolution avaient atteint leurs limites.

  • Expliquez que vous quittez votre précédente entreprise sans animosité. Mettez l’accent sur les aspects positifs de votre expérience dans cette entreprise, sans nier éventuellement la sensation d’échec ou les difficultés.

 

12 – Pourquoi êtes-vous en recherche d’emploi depuis si longtemps

  • Gardez une attitude positive. Nul besoin de vous justifier. Expliquez plutôt que vous souhaitiez réussir cette transition, faire le point sur votre parcours et bâtir un projet professionnel crédible, en adéquation avec vos compétences.

  • Vous avez mis à profit cette période pour vous former, vous documenter, rencontrer des professionnels et suivre l’actualité de votre métier et du marché. Un travail qui est aussi une garantie de succès pour l’entreprise.

 

13 - Et pourquoi devrions-nous vous embaucher ?

  • Démontrez que vous avez compris ce que le poste implique, qu’il correspond à votre projet professionnel et que vous avez l’expérience (grâce à vos réalisations et vos résultats) et les compétences pour relever le défi ?

  • Montrez également que l’entreprise, ses activités et sa culture font échos à aux propres valeurs et à vos motivations.

  • Listez les formations que vous avez suivies, les méthodes de travail que vous utilisez, votre capacité d’adaptation (avec des exemples).

 

14 - Pour résumer : pour répondre aux questions difficiles lors d’un entretien de recrutement, faites preuve : 1. D’anticipation : Préparez à l’avance les questions difficiles en fonction de votre parcours, de vos compétences et du poste visé. 2. D’authenticité : Présentez votre expérience de manière factuelle, positive et honnête, en lien avec le poste que vous briguez. 3. De calme et d’assurance : Ne vous laissez pas déstabiliser. Reconnaissez vos erreurs si nécessaire, mais orientez toujours votre réponse vers l’avenir et vos motivations pour le poste. 4. De concentration sur l'avenir : Montrez que vous avez appris de vos expériences passées et que vous souhaitez mettre ces leçons au service du poste et de l’entreprise.


Faites vous accompagner pour votre recherche d'emploi. Emploi Nouvelle Donne vous proposera une préparation à vos entretiens : travail sur votre argumentaire (vos compétences, vos motivations, votre projet ...) et répétitions dans le cadre d'ateliers avec des bénévoles expérimentés. Contactez-nous : https://www.emploi-nouvelledonne.com/rejoindre-emploi-nouvelledonne

 

Posts récents

Voir tout

コメント


bottom of page